"La justice est le premier droit reconnu à l'homme" Charles Péguy

    Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités > Etienne Lesage. Candidat aux élections au Conseil de l'Ordre. 6 et 7 décembre 2011

    Etienne Lesage. Candidat aux élections au Conseil de l'Ordre. 6 et 7 décembre 2011

    Le 28 novembre 2011

    PROFESSION DE FOI

     


    Notre métier est l’expression d’une vocation dont nous pouvons être fiers. Au service des hommes et des femmes qui nous confient une part de leur destin, nous sommes aussi les serviteurs du Droit, et par-là des libertés de chacun.
    Le champ d’intervention de l’avocat s’élargit : nous voici devant le Conseil constitutionnel, nous voici en garde à vue. Nous voici rédacteur de l’acte d’avo- cat. Nous voici médiateur, mandataire, agent.
    Un champ immense, en constante évolution, et passionnant. J’exerce depuis 22 ans, à titre individuel, au sein d’une SCM soudée .
    Pénaliste, je pratique aussi le droit de la famille et la propriété intellectuelle, dans l’art.
    Je forme nos jeunes confrères à l’EFB, les étudiants à l’Université.
    Très engagé dans la défense des enfants (mineurs en danger et mineurs délin- quants), je pense que ceux-ci ne sont pas des justiciables comme les autres, et doivent conserver une Justice spécifique .
    Mon activité militante m’a aussi amené à prendre part aux luttes contre les dis- criminations.
    J’aime notre profession. J’aime défendre les intérêts particuliers les plus divers, mais toujours investi dans l’esprit de la Cité, au nom de principes intangibles.
    Formé à l’improvisation théâtrale, nageur invétéré, je sais que tout s’obtient à force d’audace et persévérance. Bercé à l’école de la littérature, je sais aussi que le temps de la réflexion est nécessaire à l’action. Il faut être à la fois prati- cien et philosophe, disait Jaurès.
    Etre candidat, c’est encore prendre des engagements et vouloir être utile pour :
    -porter la voix des confrères qui exercent de manière indépendante,
    -proposer la formation continue des jeunes confrères pénalistes
    -soutenir les revendications de ceux qui oeuvrent pour le bénéfice des plus démunis,
    -proposer le développement des modes alternatifs de règlement des conflits.
    A l’heure où nous réfléchissons à notre gouvernance, l’Ordre est le lieu pour atteindre ces objectifs. Je souhaite, à la place que m’assigneront le Bâtonnier et le vice-Bâtonnier, apporter mon expérience, ma force de conviction et mon dévouement pour être à votre écoute, dans la voie de ce qui nous rassemble.
    En un mot, servir : c’est le sens de ma candidature .

    Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités

    c